Economie de CO2 :
- 7.925 t
Production d‘énergie électrique :
47.545.449 kWh
Substitution en équivalent mazout :
1.627.648 L
Valeurs indiquées correspondent au 31.12.2021

Lënster Energie – Eng lokal an nohalteg Energieproduktioun

Seid 2015 produzéiert d’Energiezentral an der Gemeng Jonglënster grénge Stroum a Wäermt, déi an d’Netzer agespeist ginn. Dës Privatinitiativ, déi vu lokale Firmen, Baueren a Privatinvestisseuren an d’Liewe geruff gouf, gouf vun Ufank un vun der Gemeng ënnerstëtzt. Dës Energiezentral mat Biogas als d’Grondlascht, Holzhackschnetzelverbrennungsanlag als Mettellascht an dann nach Biogas an Masutt als Spëtzenlascht bilden de Kär vun der ganzer Anlag.

Biogas an Holz sinn eng vun de gréngen Energiequellen, nieft zum Beispill der Solar- a Wandenergie, déi mir fir eis nohalteg Energiewend a fir de Klimaschutz brauchen. Als Klimapakt-Gemeng ass et eis besonnesch wichteg eis lokal gréng Energieproduktioun an déi regional Versuergungssecherheet ze erheigen a soumat eise Beitrag fir eng méi nohalteg Zukunft ze leeschten . Hannert dem Biogas stécht awer och e Kreeslafgedanken, well vill Offäll (Gülle, Sillo, Gréngschnëtt,…) déi biologesch ofbaubar sinn, an enger Biogasanlag erëmverwäert gi fir Energie ze produzéieren.

Ënnert anerem sinn 90% vun de Gemengegebaier, d’Zone d’activité “Laangwiss” an de neien Zentrum vu Jonglënster « JongMëtt » un d’Nahwärmenetz ugeschloss a kenne soumat mat grénger Wäermt gehetzt ginn.

Och op nationalem Niveau gëtt a Form vum nationalen Energie- a Klimaplang de Biogas, a soumat och d’Verwäertung vu Gülle, Mëscht, Biooffäll, an anere Reststoffer als eng zukunfstsweisend Energiequell ugesinn. Momentan gi just 10% vun der theoretesch zur Verfügung stoend Gülle weidergenotzt. D’Potenzial ass also grouss.

Biogas ass also eng Ergänzung zu anere gréngen Energieträger a stellt eng sënnvoll Aart vun Offallnotzung- a Beseitegung duer. Dëst Potenzial soll och weiderhin ausgeschöpft ginn.

Romain Reitz

Mot de la présidente Equiclic a. s. b. l. Junglinster (2021)

L’association Equiclic, depuis sa création en octobre 2009 a contribué à sensibiliser les décideurs politiques à œuvrer dans le développement durable de notre commune. Ainsi il n’est pas étonnant que lorsque le projet de mise en œuvre d’une unité de biométhanisation telle que celle de Lënster Energie s. à r. l. était à l’ordre du jour, les décideurs communaux étaient au rendez-vous pour prendre leurs responsabilités.

Dans ma fonction de conseiller auprès du Ministère de l’Economie j’ai pu suivre d’autres communes confrontées à des projets de construction de centrales énergétiques à biomasse et qui se seraient parfaitement inscrites dans les objectifs du développement durable, mais qui n’avaient pas la chance d’être sensibilisés à cette thématique complexe par une organisation telle que Equiclic. Résultats des courses, j’observe que dans d’autres communes des élus locaux ne sont peu outillés pour faire face aux résistances exercées par des citoyens et des décideurs politiques non avertis à la problématique de la transition énergétique.

Souvent on entend dire « nul n’est censé ignorer la loi ». Mais le fait est que la complexité des textes législatifs est devenue si importante que des organisations intermédiaires, notamment les commissions consultatives locales, telle que la Commission de l’énergie, de la nature et de l’environnement conjointement avec Equiclic a. s. b. l., peuvent faire la différence et aider à vulgariser et rendre palpable aux citoyens et à leurs élus locaux de ce qui relève de leurs missions inscrites dans le code communal relatif à l’aménagement communal et le développement urbain. En effet les membres de ces commissions et d’Equiclic constituent un réservoir de ressources et de compétences qui permet d’approfondir les thèmes multiples et trouver des solutions innovantes aux défis.

Permettez-moi de n’en citer que le paragraphe de la loi du 19 juillet 2004 concernant l’aménagement communal et le développement urbain modifiée et relatif à une utilisation rationnelle de l’énergie, des économies d’énergie et une utilisation des énergies renouvelables et qui me semble avoir été parfaitement respecté par nos élus locaux. Ainsi nous pouvons être fiers du travail accompli par toutes les parties prenantes.

Le projet d’une centrale de biométhanisation de la société Lënster Energie s. à r. l. s’inscrit dans l’objectif de l’art 2, paragraphe c) et contribue ainsi largement à positionner la commune de Junglinster à la tête du peloton des communes montrant la voie à prendre. (https://www.pacteclimat.lu/fr) .

A rappeler également que nos élus locaux ont signé le 21 mai 2014 le pacte climat au nom des citoyens de la Commune de Junglinster. Le 9 octobre 2020, la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, Madame Carole Dieschbourg a présenté le pacte climat 2.0 qui viendra renforcer les mesures nécessaires pour réussir le défi du changement climatique.

Au niveau du pacte climat 2.0 il sera question d’indicateurs permettant de mesurer si les objectifs fixés sont atteints. Je suis convaincue que la production d’énergie électrique injectée dans le réseau électrique et la chaleur produite injectée dans réseau de chaleur de notre commune par la Lënster Energie s. à r. l. dans l’intérêt de tous les citoyens de notre commune contribueront de façon substantielle à atteindre les nouveaux objectifs du pacte climat 2.0.

Equiclic, grâce à l’engagement de ses multiples bénévoles viendra apporter sa pierre à l’édifice et partagera son enthousiasme pour continuer son soutien aux projets de production d’énergies renouvelables et notamment celui de Lënster Energie,  ainsi qu’à tout autre projet qui s’inscrit dans l’objet social de notre association.

Simone Polfer
Présidente Equiclic a. s. b. l.

Économie circulaire autour de la centrale énergétique de Lënster Energie sàrl

  • Valorisation d‘effluents d‘élevage, de plantes énergétiques et de copeaux de bois.
  • Valorisation de déchets organiques (tontes de pelouses et sous-produits agroalimentaires.
  • Valorisation des biomasses liquides dans les réacteurs biogaz et des copeaux de bois dans les chaudières bois.
  • Production de biogaz valorisé dans les modules de cogénération produisant électricité et chaleur.
  • Injection au réseau électrique de l‘électricité verte Valorisation de la chaleur biogaz et bois moyennant le réseau chaleur urbain.
  • Valorisation des résidus après la production du biogaz comme biodigestat liquide et solide en agriculture pour permettre la production des biomasses valorisées.

Présent dans la
Commune de Junglinster